mercredi 22 juillet 2015

Mes premiers pas au Japon... Après de longues heures d'attente.

Le grand jour est arrivé ! Je me mange un chausson aux pommes pour bien commencer la journée, puis à 13h30 je me dirige à la gare. Direction Genève aéroport où mon premier check-in se fait sans accro (j’avais un peu peur du poids de la valise mais ça va, j’ai 10 kilo de marge encore), puis le chemin à suivre jusqu'à la porte d’embarcation est assez facile. Bref, je m’envole pour Istanbul sans aucun souci… Jusqu'à ce que j’y atterrisse. Pour bien commencer, je me trompe deux fois d’endroit pour le transit, dont une grâce à une mauvaise indication du personnel. Puis, après avoir marché sur plusieurs dizaines de mètre, je trouve enfin où aura lieu l’embarcation pour Tokyo-Narita. Je dois attendre 2 heures, mais ça va, le temps fini par passer… Puis d’un coup, à 1h15, heure où l’avion devait décoller, on nous annonce qu’il y a un problème technique et que l’on ne pourra pas partir avant la réparation de l’avion. À ce moment-là, plusieurs réactions se distinguent : y a les japonais et leur self contrôle inébranlable qui arrivent à dormir et même à aller manger ; y a les français qui ne font que râler, voir même de ceux qui hurlent contre le personnel ; y a les groupes de jeune qui rigolent bien de la situation ; y a les couples qui se rassurent ; puis y a les gens seul mais assez vieux qui, tu le sens, sont saoulé, mais reste plutôt calme. Et moi dans tout ça ? J’étais juste la nana de 20 ans, qui fait son premier gros voyage seule et qui était très très stressée. J’ai quand même été forte : j’ai pas pleuré ! Mais très honnêtement, dans cette situation, j’aurais bien voulu ne pas être seule... Bon, heureusement pour moi, y avait des japonais qui ont été assez sympa pour m’informer de la bouffe gratuite (bien que mon estomac n'était pas ouvert à ça) et des couvertures distribuées. Parce que oui, encore un point : il faisait super froid la nuit, dans cette aéroport ! Et moi j’avais un mini short… 

Enfin, à 5h30, notre avion est finalement parti pour le Japon ! Avec le lever du soleil en prime, c’était magnifique. C’est bête, mais voir cela m’a bien apaisée l’air de rien et j’étais beaucoup plus sereine pour les 10 heures de vols qui allaient suivre. D'ailleurs, c’était la première fois que je montais dans un avion si grand ! Y avait 3 lignes de rangé de siège par 3 le tout en 3 bloc dans l’avion. Ouais, ça fait beaucoup de 3… Mais du coup, imaginez le monde (oui, beaucoup de japonais d’ailleurs) ! C’était juste trop fou. Puis y avait de quoi mater des films, jouer à des jeux, regarder la télé, même aller sur internet… Mais moi j’avais déjà tout prévu dans mon sac ! Sauf que j’ai rien utilisé pour me divertir finalement. Ben ouais, je venais de faire une nuit blanche à Istanbul, j’ai donc passé les 2/3 du voyage à dormir ! Enfin, dormir avec des milliers de guillemets, parce que dans un avion, c’est vraiment pas le top. D'ailleurs, je vous dis pas comme j’avais envie d’un lit pour enfin ne plus avoir mal au dos et à la nuque à chaque réveille par une turbulence. Mais bon, en soit ça s’est quand même bien passé et j’étais très contente de voir la terre ferme ! Mon seul petit souci était que j’atterrissais à 22h30… Et le dernier train de la Skyliner, ligne que je devais prendre pour regagner le domicile, part à cette heure-ci. Oui, je sais, c’est vraiment pas de bol du tout ! Et en plus j’en ai chié en arrivant parce qu’il y a plein de papier à remplir, j’avais jamais vu ça. On veut tout savoir de toi, combien de temps tu restes, l’adresse de ton logement, si tu transportes des produits illégaux (ceux qui pensent que quelqu'un va vraiment répondre oui à cette question sont vraiment con), ton numéro de téléphone, ta date de naissance, le numéro de vol que tu viens de prendre… Bref, vous l’aurez compris, vous passez aux questionnaires ! Et 2 fois s’il vous plait, parce que c’est plus rigolo. Enfin, le soulagement, c’est que ma valise est aussi arrivée avec moi et que mes hôtes, Yuriko et Jin, sont venu me chercher en voiture. Environ 1 heure après j’étais sur Tokyo.

Et donc, cette famille d’accueil ? Et bien elle est trop sympa ! Yuriko m’a préparé un repas juste pour moi parce que j’avais très faim (c’était du riz cantonais, une salade de concombre et tomate ainsi qu’une soupe aux poireaux) et ils m’ont posé des questions pendant que je mangeais. Ils ont même été assez intrigué par mon tatouage, mais ils sont open de ce côté-là : le mari de leur fille en a partout sur le corps !! Par contre, ils me parlent presque exclusivement en japonais alors c'est pas toujours évident à comprendre !! Heureusement qu' défaut de parler anglais, ils le comprennent. Bref, j’ai pu vite m’installer dans ma chambre et je n’ai qu’une envie, c’est de dormir… Et charger mon téléphone aussi, mais comme j’ai un adaptateur mâle et que eux ils ont des prises femelles et bien je suis dans le caca ! De tout les problèmes qui peuvent vous arriver, celui-ci est surement le pire, parce que vous savez que sans votre iPhone, vous êtes foutu. Bref, demain je dois absolument trouver un adaptateur qui correspond.


Coucher de soleil depuis l'avion plz~

J'ai passé 6h dans cet aéroport, j'étais heureuse de voir ce panneau... 


5h30, départ de l'avion et lever du soleil au passage.

Je me suis surement niquée les yeux à regarder ça, mais c'est pas grave.

Dernière ligne droite ! Là on commence à compter le temps en minutes.

Ma chambre chez la famille Tsukamoto.

Et la vue dehors au passage.

Oui, je peux vraiment monté sur ce toit depuis ma fenêtre... Mais je ne le ferais pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire